Témoignage

Aglaé, la chenille programmable


L’opération #Wallcode débute ce lundi. C’est l’occasion pour nous de vous présenter Aglaé, la chenille programmable qui s’est invitée depuis plusieurs mois dans la classe maternelle de Daisy. Il n’y a pas d’âge pour s’initier à la programmation !

aglaé_ready
> En savoir plus …

Un élève luxembourgeois dans une classe iPad en Floride

julien
À 16 ans, Julien Loesch, élève de 4e au LAML, a passé 5 mois à Fort Myers à la Bishop Verot Highschool en Floride, une école privée qui compte 650 élèves.
Depuis l’introduction des tablettes dans cette école, 96 % des étudiants rapportent être plus engagés en classe et leurs performances en mathématiques et en sciences se sont améliorées de 55 %.

Chaque élève obtient son iPad personnel et le garde tout au long de son parcours scolaire. Ce n’est qu’à terme de sa scolarité que l’appareil devient la propriété de l’élève.
L’utilisation de l’iPad est réglée par un contrat qui prévoit entre autres que l’appareil doit toujours être apporté à l’école complètement chargé et que l’installation de certaines applications est interdite, par exemple Snapchat ou Clash of Clans.

Selon Julien, l’utilisation de l’iPad permet un enseignement beaucoup plus pratique sous forme de projets qui incitent les élèves à être plus créatifs.
Aussi, la communication entre camarades est améliorée. Enfin, les livres et cahiers sont remplacés par des applications interactives.
Le revers de la médaille est le fait d’être collé devant l’écran toute la journée et ceci dans des salles à la lumière tamisée.

Voici les applications les plus utilisées par Julien :
Canvas pour la gestion des cours, les évaluations, le partage de fichiers, etc.
Notability pour la prise de notes
Quizlet pour les tests

[Source : eduSphere - Newsletter #21]

Pour en savoir plus:
• Julien Loesch loeju156[at]elaml.lu
• Présentation du projet réalisée par Julien Loesch

Une journée en maternelle avec l'iPad • Retour d'expérience …

maternelle
 « Pour cette journée, j’avais proposé d’expérimenter l’iPad avec les enfants des moyennes et grandes sections en maternelle. J'avais personnellement choisi les apps avec lesquelles nous travaillerions.
Voici les constats que j’ai pu faire au cours de la journée :
Dans un premier temps, je souhaitais principalement observer comment la rencontre avec l’iPad se passerait, sans interaction de ma part.
J’avais mis à la disposition des enfants 19 tablettes qu'ils ont pu utiliser à leur guise, librement.
Certains enfants n'avaient jamais joué avec l'iPad avant cette journée. Ils se sont bien débrouillés : la manipulation de l’iPad est intuitive et ne pose aucun problème.
Les enfants manipulaient correctement l’iPad sans intervention de l'adulte. Ils avaient parfois besoin de mon aide pour continuer le jeu et passer aux étapes suivantes.
J'ai remarqué que la représentation choisie pour l’icône de l’app avait beaucoup d’importance dans la sélection opérée par l’enfant pour la découverte : l’image choisie par le concepteur pouvait influencer certains enfants : les garçons n’optaient pas prioritairement pour les apps dont l’icône affichait une fée, alors qu’ils étaient attirés par une app dont l’icône représentait un pirate, un camion …; d’autres apps n’étaient pas ouvertes par l’enfant car ils ne trouvaient pas l’icône attractive.
Dans un second temps, je leur ai proposé d’essayer une app qu’il n’avait pas ouverte (peut-être pour la raison invoquée précédemment); je les orientais vers des apps « pédagogiques » : celles-ci sont conçues dans une optique d’apprentissage mais j’ai constaté qu’elles donnaient à l’enfant l’envie de continuer le « jeu »: le contenu distrayant, clair, compréhensible, les apprentissages conçus par étapes sans que l’enfant n’aie une vue d’ensemble des exercices à réaliser permettaient une meilleure concentration. Pas à pas, ils ont résolu les exercices, tout en s’amusant.
À l’issue de cette journée expérimentale, j’ai recueilli l’avis des enfants : « c’est gai de travailler avec l’iPad »; « vous avez des apps qui sont chouettes »;  « je vais demander à papa, maman de les installer sur la tablette que nous avons à la maison ». 
Irène Vanaschen, AHS Eupen

Ein kleines Expériment im Kindergarten!
19 iPads in einer Kindergartenklasse mit Mittleren und Großen Kindern. Die Apps habe ich ausgesucht, habe kaum Erklärungen gegeben und die Kinder haben sich sofort mit den Tablets beschäftigt.
Sergey Rozovik Apps : https://itunes.apple.com/de/developer/sergey-rozovik/id587833213 - Wenn man folgende Apps (Sequenzen, Aufmerksamkeit, Logic) den Kindern zeigte, blieben sie sehr interessiert.
MyFirsApp Ltd. : https://itunes.apple.com/de/developer/myfirstapp-ltd./id421655195 - Sie versuchten diese (Sort It Out - Sort It Out 2) bis zum Ende auszuführen.
Kindermatica Ltd : https://itunes.apple.com/de/developer/kindermatica-ltd./id949348971 - Diese Apps (Spielzimmer - Yum-Yum, Merry Cubes HD, Magic Sorter) waren auch sehr beliebt. Sie sind sehr interessant, schöne Darstellungen. Die Kinder waren fasziniert.
Einige Apps, die nur von den Jungen oder von den Mädchen geöffnet wurden!
- Capt’n Sharkys Lernpaket : https://itunes.apple.com/de/app-bundle/captn-sharkys-lernpaket/id918809713?mt=8
- Prinzessin Lillifees Lernpaket : https://itunes.apple.com/de/app-bundle/prinzessin-lillifees-lernpaket/id918803366?mt=8
- Meine Kleine Welt - Werkstatt : https://itunes.apple.com/de/app/meine-kleine-welt-werkstatt/id719577741?mt=8
- Kleine Bauarbeiter - Bagger, Laster und Kran für Kinder : https://itunes.apple.com/de/app/kleine-bauarbeiter-bagger/id875242534?mt=8
Und andere Apps, die die Kinder nie geöffnet haben. Die Zeichnungen sind eigentlich das erste Auswahlkriterium der Kinder, ob sie eine App gut finden oder auch nicht.


IMG_0399IMG_0400IMG_0401IMG_0402